Monsieur Grimm, vous n'aimez pas vous désigner comme agent immobilier, pourquoi?

En effet, j'évite le terme d'agent, car je souhaite redéfinir la profession ! Pour donner un exemple, un agent parle beaucoup du prix, mais pour le client, c'est la valeur qui prédomine. Il s'agit là d'une différence fondamentale. Une vente immobilière a un côté affectif, il s'agit de déclencher l'enthousiasme du client. On n'y parvient pas avec des images peu attrayantes ou des informations difficiles à comprendre. Chez moi, c'est tout à fait différent : chaque client est différent, et je pars des besoins spécifiques de chacun, auxquels je réponds individuellement.


Vous venez d'un autre milieu professionnel et vous êtes sur le marché depuis mai 2018. Qu'est-ce qui vous intéresse dans le secteur de la commercialisation immobilière?

La vente a toujours été ma passion, et elle a été le facteur déterminant de toute ma trajectoire professionnelle jusqu'à présent. Auparavant, j'étais responsable de la distribution sur le marché suisse pour une marque de sport, j'étais donc proche du commerce de détail. En outre, j’ai eu l’occasion de construire deux maisons à titre privé, ce qui m’a conduit à mener toute une réflexion en la matière. C’est à partir de là que j’ai décidé de me lancer dans la vente immobilière, attiré par l’émotion, la passion et la rentabilité qui caractérisent la filière. En 2018, j'ai franchi le pas.


Qu’en sera-t-il des agents immobiliers dans cinq ans?

Le secteur en est encore à l'âge de la pierre ! Les structures anciennes dominent, souvent au détriment des intérêts du client. Pourtant, un potentiel important existe, surtout côté process et commercialisation, pour lesquels la numérisation joue un rôle décisif.

Lors d'une vente immobilière, un grand nombre de données doivent être traitées. Souvent, ces données sont présentées de façon peu claire ou compliquée. Le client potentiel s'en trouve déstabilisé. La transparence est de mise, et les outils numériques peuvent remédier à ce problème, que ce soit dans la collecte de données ou dans leur évaluation, mais aussi dans la communication. Aussi ces outils nous permettent-ils d’offrir au client un niveau de transparence jamais atteint, ce qui, au bout du compte, profite à tous les acteurs. Quoiqu’il en soit, il faut s’attendre à ce que d’ici cinq ans, le secteur soit davantage numérisé et donc plus transparent.


Quelle est l'impact de la numérisation sur votre métier?

La révolution numérique influence notre secteur à différents niveaux et nous ouvre de nouvelles perspectives dans divers domaines. Les process peuvent s'automatiser et ainsi gagner en efficacité. Parallèlement, elle a conduit à la création de nouveaux outils de commercialisation multiples et variés. Le défi de notre secteur réside dans le fait que les recherches immobilières sont principalement effectuées en ligne, tandis que les achats se concluent toujours à l'issue d'au moins une visite physique des lieux. Dès lors, tout doit être cohérent, des outils digitaux aux instruments analogiques de commercialisation. En effet, les nouvelles solutions telles que la réalité virtuelle ou les navigateurs 3D ne doivent pas faire perdre de vue pour autant les supports classiques tels que les brochures ou les concepts novateurs comme le home staging. C'est pourquoi j'utilise un large panel d'outils de commercialisation, qui sont parfaitement cohérents et se complètent de façon optimale. Un autre aspect important réside dans l'énorme volume des données pouvant être saisies, stockées et analysées aujourd'hui. Le big data offre de nouvelles possibilités dans les domaines de l'analyse, de la valorisation et de la prévision, comme par exemple dans l’estimation de biens par PriceHubble.


Les outils de commercialisation numériques sont-ils appréciés de la même manière par tous les clients?

J’ai eu l’occasion de traiter avec un monsieur d’un certain âge qui ne voulait plus quitter les lunettes de réalité virtuelle, mais aussi avec un jeune client qui a été plus attiré par notre magazine. Chaque client est différent. Mon objectif est donc de m’adapter à chacun d’entre eux.


Depuis le début de votre activité, vous utilisez une solution digitale de PriceHubble, le Cyborg, pour estimer les biens immobiliers présenter l’environnement de marché et l’environnement du bien. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre expérience à ce sujet?

J'ai comparé à plusieurs reprises les résultats de PriceHubble avec des estimations classiques ainsi que les différents process d'estimation eux-mêmes. L'approche traditionnelle se caractérise à mon avis par le manque de transparence, une complexité inutile, de grandes disparités de valeur, mais aussi des explications peu parlantes. Dès lors que j'ai rassemblé les principales données clés, PriceHubble me fournit une estimation précise et fiable en l'espace de quelques secondes. De plus, grâce à leur interface intuitive et esthétique, les données sont faciles à comprendre pour mes clients.


Utilisez-vous les solutions PriceHubble au-delà de l’estimation?

Comme PriceHubble présente l’environnement du bien de façon très intuitive, je peux utiliser les mêmes codes visuels dans ma documentation papier. J’ai ainsi un process parfaitement intégré, et le prospect bénéficie de données transparentes et lisibles. J’ai l’habitude de dire que si le client a encore des questions sur le bien malgré ma documentation, c’est que j'ai fait une erreur quelque part. Mais cela n'arrive quasiment jamais. Nous recevons aussi beaucoup de retours positifs des banques. Grâce à des documentations complètes, les demandes de financements peuvent en effet être examinées très rapidement.


Quelles sont selon vous les caractéristiques d'un bon partenaire ou fournisseur?

Que nous partagions un fort intérêt pour l’innovation. Je souhaite travailler uniquement avec des personnes et des entreprises qui ont la volonté de bouger les choses, qui ont envie de changer la donne.


Si vous aviez un vœu à faire concernant une nouvelle fonctionnalité de PriceHubble, quel serait-il?

Je suis également actif dans le développement de quartiers et notamment dans le secteur de la construction résidentielle. Pour de tels projets, et en particulier dans les communications à destination des investisseurs, il serait vraiment utile de pouvoir bénéficier de solutions tout aussi intuitives les solutions PriceHubble pour les particuliers.  


Informez-vous ici sur nos solutions pour les agents immobilier...



A propos de Grimm Immobilien & Management :

En 2018, Oliver Grimm a fondé sa start-up dans les domaines de la commercialisation et de la vente immobilières. Issu d'un autre milieu professionnel, il explore de nouvelles voies et développe des méthodes innovantes de commercialisation. Il combine des approches traditionnelles et digitales pour créer une expérience client unique, tout en restant attaché aux besoins individuels de ses clients et prospects. Il cherche avant tout à s’entourer des partenaires les plus innovants dans ces différents domaines.



Nos solutions immobilières vous intéressent ? Contactez notre CCO Dominic Lüdin pour plus d'informations : dominic.luedin@pricehubble.com